L'AVF sur facebook Le Jeudi Veggie Alternatives Végétariennes:La revue de lAVF L'AVF sur vos pages ! Abonnez-vous à la newsletter de l'AVF Faire un don  / Adhérer Signez la pétition pour des repas végétariens dans les collectivités Guide du végétarien débutant

Sorties au restaurant

Blog

Posté par francoise d. le 4 novembre 2010

À Paris et dans certaines grandes villes, il est assez facile de trouver un restaurant qui soit, au minimum, accueillant pour les végés. En province, c’est déjà un peu plus sportif mais j’ai pu constater que certains restaurants étaient très ouverts, contrairement à ce qu’on pense souvent.

Récemment, un court séjour dans le Massif central a été plus difficile qu’en temps habituel sur ce plan ; c’est une région d’élevage, avec des marchés où on ne trouve pratiquement que du saucisson et du fromage, et où la seule solution en restauration est de se rabattre sur la pizza, en négociant le remplacement de certains ingrédients. C’est compliqué, mais les réactions sont souvent empreintes de compréhension, pour peu que le restaurant ne soit pas bondé… et que la demande soit assortie d’un sourire et d’un peu d‘humour.

Lorsqu’on a affaire à un restaurant qui sert ce qu’on appelle de la cuisine « d’assemblage », c’est plus difficile car il n’y a pas de cuisinier à proprement parler. La personne qui officie en cuisine se contente d’ouvrir des barquettes et des sachets, de verser une sauce toute faite, de mettre au four micro-ondes et le tour est joué. Impossible de demander le remplacement d’un ingrédient.

Mais d’autres expériences ont été assez heureuses. L’année dernière, j’ai été invitée à déjeuner au restaurant dans la Vienne, dans une petite ville mondialement connue pour ses eaux qui soignent les maladies de peau (je ne la cite pas, c’est quasiment devenu une marque !). Le restaurant était assez bourgeois et en téléphonant pour la réservation, j’ai demandé s’il serait possible de préparer deux menus végétariens. La réponse, immédiate, a été : « Mais bien sûr ! Voyons voir ce que je peux vous proposer ». Le propriétaire, également cuisinier de son établissement, nous a donc concocté un velouté de champignons, des pâtes aux légumes (et à l’huile d’olive, s’il vous plaît, pour éviter le beurre) et un savoureux sorbet. Le tout était copieux, délicieux et, comparé à ce que nos deux convives omnivores ont pris à la carte, c’était aussi un régal d’équilibre alimentaire et de légèreté.

Je suis retournée dans ce restaurant quelques mois plus tard pour une réunion de famille et l’astuce trouvée par le restaurateur (nous étions 25) pour éviter les complications diverses a été de préparer un buffet très varié où chacun a pu manger selon ses convictions et son appétit.

Tout ceci m’a fait oublier le repas pris dans une brasserie (en province également) avec des collègues de travail et un samedi. J’avais demandé une salade sans les œufs durs. Résultat : j’ai failli être victime d’une overdose de salade frisée… et j’avais une faim de loup (végé) une heure après le repas !

Je suis à peu près certaine que lorsqu’une question de ce type est posée avec gentillesse et humour à un restaurateur professionnel, il n’y a aucun problème. Un bon professionnel doit savoir gérer des situations inhabituelles, et le fait souvent très bien.

Des expériences décevantes et négatives dans les restaurants, tous les végés en ont connues, mais des expériences positives, voire surprenantes, ça vous est arrivé aussi ? Écrivez-nous pour nous en faire part. Les « bons plans » se partagent !

Tags: , , , ,

Cuisinez veg' Vegansfields Cuisine Pop