L'AVF sur facebook Le Jeudi Veggie Alternatives Végétariennes:La revue de lAVF L'AVF sur vos pages ! Abonnez-vous à la newsletter de l'AVF Faire un don  / Adhérer Signez la pétition pour des repas végétariens dans les collectivités Guide du végétarien débutant

A la Saint Marketingue, mange de la moringue

Blog

Posté par Nicole P. le 5 novembre 2010

En écoutant sa radio ce matin, Lettrumain 1er, que ses amis surnomment affectueusement « Prince Prems » a intercepté des oreilles une réclame tout à fait surprenante. Une grave suave voix lui enjoignait de fêter dignement la Saint Marketingue en mangeant de la moringue. Et la dite voix de préciser que la moringue, c’est délicieux, fondant, raffiné… Prince Prems (appelons le ainsi pour lui témoigner notre affection) ne se souvient plus tout à fait, mais il a bien compris que la moringue avait comme un goût de reviens-y. Sauf qu’après ça, on est obligé d’avaler 5 comprimés de légumes par jour, de faire de l’exercice qui fatigue et de recracher le bout de gras sucré salé qu’on vient d’avaler.

Etrange réclame que cette réclame, se dit notre Seigneur. Allons consulter notre wixionnaire afin d’éclaircir ce mystère. Tout d’abord, en cherchant des infos sur Saint Marketingue, notre altesse cliqua dans l’ordi sur un article à propos d’un certain Saint Martin qui aurait partagé son manteau avec un miséreux. Ça ne pouvait pas être le même.

Les pages roses du wixionnaire l’arrêtèrent un instant sur une bizarrerie. Il découvrit que le mot « foie » venait du mot « ficus », lequel renvoyait aux figues utilisées par les Romains des pages roses pour engraisser leurs oiseaux palmipèdes et leur faire de gros foies qu’ils mangeraient ensuite. Il se dit que décidément, ces Romains étaient fous de gâcher ainsi de bons fruits et ça lui fit tout drôle de s’imaginer avec une boursouflure graisseuse à la place de son « foie ». Il eut plus de chance avec la définition de la moringue : « substance adipeuse obtenue après moultes maltraitances et contentions d’une pauvre chose finalement morte: succulent ! ». Mais ça ne l’aida pas davantage à comprendre le sens de cette fameuse réclame radiophonique.

Alors, il fit ce qu’il avait de mieux à faire, il convoqua sa fille chérie, Lettrumaine Orsérie, qu’il se permettait d’appeler familièrement « Mémène ». Il lui fit écouter sa radio qui (par chance !) diffusait une nouvelle fois la réclame suspecte. La jeune Mémène (que ce surnom agace un peu) lui expliqua que la voix suave et grave et engageante essayait de le convaincre, lui et ses sujets, que manger de la moringue faisait partie des traditions, qu’une tradition c’était une habitude qui date de si longtemps qu’on ne se souvient même plus qui c’est qui a commencé. Que de toutes façons, là, ça n’allait pas du tout, car on pouvait très bien savoir qui était en train d’inventer cette habitude de manger de la moringue à la Saint Marketingue et qu’il ne fallait pas la prendre pour une clone.

Sur ce, Lettrumain 1er remercia vivement sa fille chérie. Il fit encager le gars qui racontait n’importe quoi à la radio, et tous ses complices de la filière des traditions bidon que le poltron ne tarda pas à dénoncer. Mémène, bonne fille, les fit libérer contre la promesse de planter un verger de figuiers pour que son père puisse se régaler de leurs fruits. Elle leur fit aussi creuser une vaste marre où les oiseaux palmés venaient s’ébattre en toute liberté. Depuis, comme par hasard, on n’entendit plus jamais parler de la moringue et Saint Marketingue fut rayé du calendrier où il s’était octroyé, mine de rien, une bonne quantité de jours fastes.

Et tout le monde put enfin écouter à nouveau sereinement la radio.

C’est d’ailleurs ce qu’il faut faire tout de suite si on n’est pas familier de ce média pour comprendre l’émoi de Lettrumain et Lettrumaine. Côté stations, c’est comme on veut, le choix et vaste, Saint Marketingue est à l’aise sur toutes les ondes…

Tags:

Cuisinez veg' Vegansfields Cuisine Pop